Une plongée de nuit en mer Rouge

      Bon voilà...J'ai eu la chance de suivre mon oncle en Egypte une seconde fois, 3 mois seulement après la première fois, en février dernier. Et cette fois-ci, pour 2 semaines. Le faible nombre de plongeurs présent en février ne m'avait pas permis de réaliser une plongée de nuit...Mais alors, cette fois-ci, pour faire un "petit geste commercial", le club avec qui je plonge là-bas m'a proposé une plongée de nuit ! 

 

      Après les 2 ou 3 plongées quotidiennes, nous voilà en route pour une plongée nocturne. Nous arrivons sur un récif, non loin du centre de plongée aux alentours de 17 h 30. Le soleil commence déjà à tomber. Et oui, dans cette zone là du globe, il fait nuit tôt. Mon oncle et moi décidons d'aller faire un petit tour en snorkeling et y découvrons une faune et flore exceptionnelle...ça promet pour la plongée de tout à l'heure ! Des raies, un véritable jardin de corail, poissons-chirurgiens, poissons-clowns, etc, commencent à s'activer et à changer de comportement. En effet, alors que de jour le récif paraît un milieu protecteur et calme, la nuit tout change. Du moins, c'est ce que narrent les nombreux documentaires que j'ai pu voir jusqu'ici. Les prédateurs, alors cachés de jour, sortent pour chasser  les poissons du récif, pourtant en pleine eau de jour. Tout change. L'atmosphère devient plus lourde, mystérieuse. Nous commençons à voir les Rascasses volantes (Pterois volitans) sortir de leurs cavités, tandis que le reste des poissons pélagiques se cachent, pour de longues heures, jusqu'au lever du soleil qui signera la fin du camouflage pour ces derniers. 

 

      Nous nous mettons à l'eau aux alentours de 19 h. Il fait nuit noire. C'est parti pour près d'une heure d'exploration! C'est incroyable...Nous découvrons la richesse du décor, mètre par mètre, seuls nos phares permettent d'éclairer la scène. Rapidement, nous tombons sur de nombreuses Rascasses, puis une magnifique raie, une seconde puis un poisson-pierre, tous en train de chasser. C'est fantastique, on a l'impression de plonger dans l'espace, c'est une autre dimension. Nous comprenons aisément pourquoi la nuit est une source de tension pour les poissons pélagiques. Nous tombons ensuite sur ...Une Tortue ! Je me rappelle d'une plongée, la veille, durant laquelle une tortue nous avait suivi près de 30 minutes sous l'eau, j'ai décidément de la chance ! Celle-ci disparaîtra assez rapidement, sûrement effrayée par l'éclairage puissant de nos phares.

Nous rencontrons ensuite beaucoup de Poissons-perroquets, camouflés dans les coraux à ne plus bouger. Je pense à ce moment-là à leur comportement de jour, hyperactif, parcourant le récif en quête de corail à broyer. La nuit, ils "tissent" un nuage gélatineux les entourant, dans le but de masquer leur odeur et leurs battements de cœur, qui deviennent dès lors imperceptibles à leurs prédateurs. 

Notre palanquée tombe ensuite sur ce Platax, complètement insensible à notre présence, alors que de jour il est absolument impossible de les approcher !

Enfin, décor de Star wars ? Non, non, c'est bien du Plancton, présent en quantité incroyable. Et oui, c'est lui qui est responsable de la majorité de l'air que nous respirons, de par la photosynthèse qu'il réalise :)

 

Bref, ce fut une expérience extraordinaire, à refaire :)

 

Pour plus d'images, je vous laisse découvrir le montage vidéo disponible ci-après :)

Écrire commentaire

Commentaires : 0