Le réveil sonne à 7 h 30 comme prévu. Petit imprévu au réveil, nous entendons un sifflement permanent dehors: le vent souffle fort ce matin ! Ça n'est pas embêtant sous l'eau, ça le sera certainement plus sur le bateau. Nous arrivons à 8 h 30 sur le bateau, j'aurai un guide de plongée pour moi tout seul aujourd'hui: il n'y a que moi en tant que plongeur autonome, les trois autres touristes étant venus pour faire un baptême. Mon guide me propose de faire 2 plongées successives espacées de 30 minutes seulement pour moins subir le vent et surtout ne pas avoir à enlever puis remettre la combinaison. J'accepte sa proposition, après tout il connaît les lieux mieux que moi et saura mieux gérer les conditions météorologiques peu favorables aujourd'hui. Ce sera malgré tout sportif, 2 plongées d'une heure avec une pause de 30 minutes, ça n'est pas l'idéal. 

 

 

      Malgré cela, l'eau reste cristalline et pas moins riche en faune et flore, je me régale ! Je discute avant la première plongée du jour avec le cameraman que nous avions rencontré la veille, je sympathise avec lui et il fini par me montrer des photos qu'il a prise il y a peu sur lesquelles apparaissent nombre de requins. Cela me laisse rêveur, j'ai tant envie d'en voir ! J'apprendrai un peu plus tard qu'il est très rare d'en voir en mer rouge, pourtant toutes les espèces de requins y sont présentes mais sont rarement observées par les plongeurs locaux (lui n'en a vu que quelques uns en un an de plongée sur place...). Bref, nous verrons bien, laissons place au présent et il faut en laisser pour le futur :)

 

      Je vous laisse découvrir une partie de mes images prises aujourd'hui :)

 

 

La mer était agitée, la preuve en photo...Mais les rencontres sous-marines ne seront pas gâchées par cela. En effet, lors de la première plongée, je me retrouve au milieu d'un banc d'une quinzaine de grands barracudas (Spyraena barracuda). Je m'approche un peu trop près d'un d'entre eux, qui se retourne vers moi et me fait comprendre que je dois reculer.

Je me suis même retrouvé face à ce juvénile Barracuda, qui mesurait près de 20 cm, il a déjà toute l'allure d'un grand prédateur ! 

 

Comme vous pouvez le voir sur les 3 photos ci-dessus, les adultes sont souvent solitaires (photo de gauche), tandis que les jeunes ont tendance à se regrouper en banc (photos 2 et 3), certainement pour être moins vulnérables. aux prédateurs. 

      Cette rencontre avec un des plus grands prédateurs des mers m'a bien plu, me retrouver yeux dans les yeux avec un grand barracuda (il était à moins de 2 mètres de moi) a été un instant vraiment magique. A ce moment-là, j'essaie d'imaginer ce que l'on peut ressentir face à un requin, ce sera pour une autre fois ! Mon guide et moi en croiserons pas moins d'une quarantaine durant la première plongée. Ceux-ci étaient présent principalement dans le "grand bleu",  et non dans le récif (seul le juvénile était camouflé dans le récif, qui lui garantit plus de sécurité). Je remercie encore mon binôme de m'avoir conseillé de regarder de temps en temps au loin, je n'en serai vraiment pas déçu ! 

 

     Entre 2 bancs de Barracuda, j'ai pu observer une diversité toujours plus grande de poissons, et les photos qui suivent vous montreront à quel point les poissons-clowns (Amphiprion bicinctus ici) n'ont peur de rien ... ! Il n'était pas rare de les croiser en pleine eau, et même à quelques pas (ou plutôt quelques coups de nageoires) des barracudas, si, si, regardez !

      Je rencontrais à chaque plongée des Demoiselles à trois bandes noires (Dascyllus aruanus), ils ont rapidement attiré mon attention, ceux-ci vivant en bancs d'un grand nombre, tous regroupés dans du corail dur. Ils étaient cependant craintifs et difficiles à observer, mais je crois que c'est typiquement le genre de poissons dont j'aime observer le comportement. 

Et si on jouait à un jeu ? Dans la série d'images suivantes, vous devez trouver dans l'ordre:

 

- Une raie pastenague à tâches bleues (Taeniura lymna)

- Un poisson scorpion feuille (Taenianotus triacanthus)

- Une petite murène blanche (Gymnothorax griseus)

- Un mérou oriflamme (Epinephelus fasciatus)

 

      Bon, je vous le concède, cette série n'est pas très difficile, je tâcherai de faire mieux les jours suivants ;-) Je me rends compte que certains poissons sont les rois du camouflage, ils savent s'adapter à toutes conditions, le plus frappant dans cette série est selon moi le poisson scorpion, j'ai failli ne pas le voir ! 

 

      Je ne vous ai pas encore présenté le bateau, ni l'environnement extérieur, passons maintenant au dessus de la surface :)

      Du fait des 2 plongées rapprochées, nous rentrerons à l'hôtel pour 15 h 30 environ, le vent ne s'est toujours pas calmé, espérons que ce soit mieux demain !