Aujourd'hui est un grand jour puisque...Je vais faire découvrir la plongée à mon oncle qui n'a pour l'instant jamais plongé! La mer rouge est l'endroit idéal pour découvrir ce sport: il n'y a pas besoin de descendre profond pour découvrir des merveilles... Nous sommes 6 touristes sur le bateau: 2 couples d’Égyptien qui viennent pour un baptême, puis nous 2. Encore une fois, il y a plus de personnel à bord que de touristes...C'est confortable pour nous, ça l'est moins pour eux.

 

      Après une petite heure de navigation vers le nord cette fois, le capitaine saute à l'eau pour aller accrocher le boot d'amarrage en apnée, sportif mais c'est habituel pour eux. Cerise sur le bateau (oups), le vent s'est calmé et les nuages ont laissé place au soleil. Nous allons plonger près d'un petit archipel nommé "paradise islands", il porte bien son nom celui-là.

 

      Le sérieux est de mise pour les baptêmes également, un briefing très sérieux est effectué et chaque baptême aura son propre moniteur durant toute la plongée.

 

 

C'est l'heure du briefing, les élèves ont l'air bien concentrés...n'est-ce pas ?

 

Après quelques instructions essentielles, c'est l'heure de la mise à l'eau, attention, vous allez en prendre plein les yeux ! A dans 30 minutes :-)

      J'avais oublié d'enlever le filtre rouge, mais le décor est celui-ci: nous sommes dans un lagon fermé au milieu de la mer rouge :-)

Voilà ce que l'on découvre dès la surface, un magnifique tombant riche en coraux et blindé en poissons...Inutile de vous dire que le baptême a plu à mon oncle ! 

 

Il doit y avoir peu d'endroits dans le monde aujourd'hui aussi intact que celui-là, peut-être est-ce du au tourisme qui diminue fortement ?

J'ai enfin réussi à sortir une photo correcte du poisson perroquet (celui-ci doit être un Chlorus gibbus). Il fait parti des poissons qui m'intéresse beaucoup: si je vous dit que c'est une machine à produire du sable, vous me croyez ? Pourtant, c'est vrai ! Grâce à ses dents aiguillés et à sa puissante mâchoire, il passe son temps à broyer du corail qu'il réduit en sable fin. Certaines espèces de poissons perroquets iraient même jusqu'à produire 100 kg de sable fin par an...A quoi ressemblerait le récif sans ce poisson? Cela me conforte bien dans mon idée que chaque poisson a son rôle au sein du récif, tous doivent être protégés :) J'ai toutefois eu beaucoup de mal à le "poursuivre", c'est un poisson très rapide et craintif. J'essaierai les jours suivants de le filmer en train de broyer du corail, c'est vraiment étonnant à observer.

 

      Je vous laisse découvrir quelques photos en vrac de la plongée du matin :)

      Il est l'heure de manger, le vent s'étant calmé, nous mangerons en terrasse, sur le pont du bateau. Surprise au moment du dessert, les cuisiniers du bateau ont préparé un gâteau car les 2 couples d’Égyptiens présent aujourd'hui venaient fêter leur anniversaire de mariage, chouette moment partagé avec eux. Ensuite, une petite sieste s'impose comme chaque midi, il faudra assurer la plongée de l'après-midi qui sera une "drift dive". J'ai mis un peu de temps à comprendre ce que cela voulait dire mais après quelques explications, je comprends vite qu'il s'agit d'une plongée dérivante. Vers 14 heures, le bateau change de site, nous nous préparons puis...sautons!

Dès l'immersion, le grand bleu nous réservera une belle surprise: un magnifique barracuda! Celui-ci est craintif, je tente de m'en approcher mais il s'enfuit vite puis disparaît dans son élément. Et si un requin se cachait dans les parages ? Je passerai une bonne partie de mon temps à regarder au loin, sait-on jamais.

Et j'ai bien fait...En observant dans cette anémone ces juvéniles poissons-clowns, quelque chose attira mon attention. Les poissons autour du récif se rapprochaient peu à peu pour se camoufler, or il n'y avait à priori pas de raison apparente... J'ai pu découvrir un beau poisson Napoléon adulte derrière cette anémone !

      Celui-ci était loin, donc flou...Mais je suis sorti de cette plongée vraiment content de l'avoir rencontré! 

      Il est temps de rentrer, avec des images plein la tête encore une fois, il me faudra du temps pour assimiler tout cela. 

      En rentrant, nous décidons d'aller faire un tour dans la ville. Le centre d'Hurghada est à 30 minutes en voiture, nous faisons appel à notre taxi préféré :)

      Vous l'aurez deviné, Hurghada de nuit, c'est folklorique, mais l'ambiance est très sympa. Nous prenons un jus de canne à sucre et un fanta pomme verte (dommage que ce goût n'existe pas chez nous!) puis rentrons à l’hôtel, crevés de notre journée.