Ce matin, il fait encore plus chaud que d'habitude et le soleil tape déjà fort dès 6 h 30, je n'oublierai pas ma crème solaire cette fois-ci ! 8 h 30, nous partons direction le sud pour 2 plongées dans un magnifique lagon ! Durant chaque traversée, je regardais fréquemment au loin, dans l'espoir d’apercevoir un groupe de dauphins ou autres, sait-on jamais. Pour l'instant, je n'ai pas été gâté de ce côté-là, mais ça n'est pas bien grave après tout. Après un peu plus d'une heure de navigation, je vous laisse découvrir le paysage dans lequel nous sommes arrivés :)

      Voilà le bateau sur lequel nous avons passé ces quelques jours magiques :) Celui-ci s'apellait "ALDAU II", nous étions sur "ALDAU I". Pour changer un peu, je vous met maintenant une galerie d'images prises au dessus de la surface, parce que c'est magnifique également :)

      Bon, c'est bien joli, mais on est mieux sous l'eau quand même, non ? Nous ferons ce matin pour la première fois de ce séjour une plongée au delà des 20 mètres, je suis curieux de voir ce qu'on y trouvera :) Je pense que le corail sera moins abondant et il y aura certainement différentes espèces, partons à leur découverte. 

 

      Nous nous arrêtons aux alentours des 28 mètres: le corail est en effet un peu moins abondant (normal après tout, la lumière est moins intense plus on s'approche du fond) et j'y trouve différentes espèces que je n'avais pas croisé jusqu'ici, j'apprécie l'expérience!

Les couleurs sont moins "flashys" mais j'y découvre des poissons vraiment beaux, tels que ce Mérou rouge (Cephalopholis miniata), bien loin de ceux que j'ai déjà rencontré en méditerranée. Celui-ci nageait paisiblement au milieu d'un banc d'Anthias impressionnant! Malgré cela, je préfère le récif plus riche, plus proche de la surface. 

J'y découvrirai également pour la première fois, des alevins d'Anthias communs (Pseudanthias squamipinnis) par centaines, se cachant sous ce plateau de corail mort. Je suis étonné de la présence de ces alevins mais après quelques recherches sur mon bouquin favori, j'apprendrai que les adultes Anthias pondent l'hiver, donc c'est tout à fait normal :)

Et j'ai également pu observer un poisson perroquet rouille (Scarus ferrugineus). Eux vivent exclusivement dans le récif car comme je l'ai dit précédemment, ils passent leur temps à broyer le corail pour le transformer en sable, des vrais agents de travail pour le récif !

Cette fois-ci...Voilà le travailleur en pleine action: un poisson perroquet en train de broyer du corail, ce doit être un des seuls que j'ai réussi à suivre sans qu'il ne m'aperçoive trop rapidement. Perroquet: 0, Sylvain: 1 ...!

 

J'ai envie de parler un peu plus en détail de ce poisson assez peu commun, c'est l'occasion parfaite :) Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce poisson ne se nourrit pas de petits morceaux de corail, mais plutôt d'algues qu'il trouve à la surface des rochers. Je vous renvoie sur le lien suivant pour vous rendre compte de l'efficacité de la mâchoire dont ce poisson est doté: http://ngazidjagrandecomorephotos.centerblog.net/rub-faune-marine-.html?ii=1. Dans le style atypique, ça n'est pas grand chose, en plus de tout cela, ces poissons naissent femelles et deviennent mâles au cours de leur vie, en changeant complètement de coloration donc! Enfin, la nuit, ceux-ci fabriquent une "bulle" de mucus les entourant pour masquer leurs battements de cœur qui seraient perceptibles par les plus grands prédateurs du récif que sont les requins. Impressionnant, non ? C'est pour une de ces raisons que je voulais faire une plongée de nuit sur place, pour découvrir la vie de nuit dans le récif, mais il n'y avait que peu de personnes motivées, ainsi chaque soir cette plongée était annulée, ce sera pour une prochaine fois ! 

Voilà un poisson perroquet de nuit, entouré de sa bulle de mucus ! 

 

Source de l'image: 

http://secouchermoinsbete.fr/55867-certains-poissons-perroquet-dorment-dans-un-cocon-protecteur

 

 

      Quelques images de cette magnifique journée de plongée :)

Entre les 2 plongées, rien de mieux que ce petit buffet convivial pour reprendre de l'énergie :) L'équipe à bord est vraiment très sympa, on commence à bien sympathiser.

Et voilà en quoi consistait mon activité du midi :p Sieste en bouquinant mon livre recensant les diverses espèces: bon celui-là, je l'ai vu, celui là aussi, hum, pas vu encore ce poisson, ce sera le challenge de l'après-midi ! 

 

Je me sentais un peu comme Nicolas Hulot à la recherche de nouvelles espèces, ça n'était qu'une impression bien sûr! 

      A la fin de la deuxième plongée, j'ai adoré rencontré 2 nouveaux poissons que sont le poisson globe à tâches blanches (Arothron hispidus) et le poisson fistulaire. Ce dernier est vraiment intriguant, il mesure une quarantaine de centimètres mais n'est pas plus épais que 2 ou 3 centimètres... ! En plus de cela, il possède une longue aiguille sur la partie postérieure de son corps. Il vit en banc généralement, à faible profondeur.  

Et en rentrant à quai, j'aperçois un chameau sur le quai, photo atypique d'une situation qui m'a bien fait rire :)